Vendredi 16 novembre 2018 - 20:30
  • Court métrage

FESTIVAL PALESTINE

Dans le cadre de la 5e édition du Festival Palestine, l’association Amitié Lille-Naplouse propose une sélection de 6 courts métrages réalisés par de jeunes réalisateurs palestiniens. L’occupation militaire, la colonisation, l’emprisonnement des corps et des esprits se retrouvent au cœur du travail de ces cinéastes. La résistance d’un peuple vue à travers le regard d’artistes engagés. 

Déconseillé aux moins de 12 ans.

Durée du programme : 1h25 env.

En présence des réalisateur.trice.s.



Memory of the Land

Memory of the land OK

Samira Badran / Espagne / 2017 / Animation / 13 min

Palestine, un corps est pris au piège à un checkpoint ; un mécanisme essentiel de l’occupation israélienne. Le corps est transpercé par cette violence structurelle et physique, agressive et arbitraire, qui empêche et attaque sa liberté de mouvements et son existence.



La Chambre de Samir


La Chambre de Samir OK

Osama Qashoo / Palestine / 2011 / Fiction / 15 min

Après 5 ans d’absence à l’étranger, Samir rentre chez lui à Jérusalem. Sur le chemin qui le ramène à la maison, il savoure le paysage de sa ville natale adorée. Il est impatient de rentrer chez lui et de retrouver sa famille. Mais à peine arrivé, il découvre avec effroi qu’une partie de la maison familiale est occupée par des colons. C’est toute une vie et les souvenirs de son enfance qui lui sont brusquement volés.



Maison

Maison OK

Ahmad Saleh / Palestine / 2011 / Animation / 3 min 52

Pendant des générations, une famille a vécu dans une belle et grande maison. Les invités étaient toujours les bienvenus pour y passer un séjour agréable. Jusqu’à ce qu’un invité arrive avec un plan différent en tête.



A very hot summer


A very hot summer OK

Areej Abu Eid / Palestine / 2016 / Documentaire / 16 min

Gaza, été 2014. C’est Ramadan, l’été est très chaud, sans électricité, sans ventilateur. « Nous pensions que ce serait comme la 1re et la 2e guerres mais non, celle-ci est différente. C’est la folie nuits et jours. On essaie de dormir par-ci par-là, quand les bombardements s’arrêtent. La chaleur est vraiment insupportable, comme si l’enfer avait ouvert ses portes, le ciel est rouge cramoisi toute la nuit comme s’il y avait des feux d’artifices, comme dans un film d’horreur. Et nous sommes dedans ».



Though I Know the River is Dry


Though I Know the River is Dry OK

Omar Robert Hamilton / Palestine / 2013 / Fiction / 19 min 34

Un homme rentre en Palestine après avoir vécu plusieurs années aux États-Unis. À son arrivée, il se remémore le dilemme qu’il avait dû affronter des années auparavant : fallait-il quitter sa terre, abandonner son frère en danger et partir pour un exil qui offrirait un meilleur avenir à son futur enfant ? Un enchaînement d’images, d’archives et de dialogues intimes entremêlant passé et présent, qui questionne l’identité et l’attachement à cette terre palestinienne.



Bonboné


Bonbone OK

Rakan Mayasi / Palestine / 2017 / Fiction / 15 min 35

Un détenu palestinien incarcéré dans une prison israélienne reçoit la visite de sa femme et elle imagine une manière audacieuse et astucieuse pour satisfaire leurs désirs secrets.    



>>> Festival Palestine
en novembre en métropole lilloise 
festivalpalestine.unblog.fr





Rechercher

Newsletter

Suivez-nous sur Facebook

bg
 
L'hybride
18 rue Gosselet 59000 Lille
Tél. : + 33 (0)3 20 53 24 84

  L'hybride / Rencontres Audiovisuelles © Tous droits réservés / All rights reserved 2011-2017  
Télécharger la brochure
Facebook
Vimeo